19.03.2020

TOUT SAVOIR SUR LA VACCINATION DES ÉQUIDÉS

Pourquoi vacciner ?

  • La vaccination consiste à déclencher les défenses spécifiques de l’individu (fabrication d’anticorps) afin d’éliminer un agent pathogène spécifique (virus ou bactéries responsables de la maladie ciblée). La vaccination est le moyen le plus efficace de prévenir les maladies infectieuses.
  • Elle a 2 buts :
    • Réduire la durée et l’intensité des symptômes de la maladie à l’échelle d’un individu (cas de la grippe ou de la rhinopneumonie). Certains chevaux peuvent malgré tout être malades, mais avec une forme atténuée. Dans certains cas, elle permet de protéger totalement l’animal contre la maladie (cas du tétanos ou de la rage par exemple).
    • Limiter la transmission du virus au sein d’un effectif de chevaux.
  • La vaccination est un acte médical qui doit être pratiqué par un vétérinaire.

Quelles sont les vaccinations obligatoires en France ?

  • La vaccination antigrippale est obligatoire pour tous les chevaux participant à des rassemblements équestres :
    • Pour participer à toute épreuve ou compétition équestre, organisée par la Fédération Française d’Equitation (FFE) et par la Fédération Equestre Internationale (FEI).
    • Pour accéder aux terrains d’entraînements, aux hippodromes et à tous les établissements appartenant aux sociétés de course de galop et de trot.
    • Pour les concours d’élevage (SHF, Haras-Nationaux, IFCE) ainsi que pour les étalons et les poulinières en activité.
  • Le protocole sanitaire de monte rend obligatoire la vaccination contre la rhinopneumonie pour les étalons et les poulinières de certaines races du stud-book français. Cette vaccination devient une obligation inscrite au Code des Courses au Galop et au Trot (ne s’applique qu’aux chevaux déclarés à l’entraînement).
  • Bien que non obligatoire, la vaccination antitétanique est fortement recommandée, le cheval étant particulièrement sensible à cette affection.

Pourquoi est-il important de respecter les protocoles de vaccination ?

Le vaccin n’agit pas tout de suite, mais nécessite un certain délai pour que l’organisme ait le temps de fabriquer des anticorps et aussi dans certains cas les cellules immunitaires spécifiques.

Grâce à un système de mémoire, les anticorps induits par la vaccination assurent une protection d’une durée plus ou moins longue contre une nouvelle agression. Ainsi, pratiquer des injections régulières et surtout respecter scrupuleusement le protocole de vaccination permet la protection de l’animal.

À partir de quel âge peut-on vacciner un jeune cheval ?

Les poulains, issus de juments vaccinées et ayant reçu du colostrum en quantité et qualité suffisante, peuvent être vaccinés à partir de cinq ou six mois d’âge selon le vaccin utilisé.

Les poulains orphelins ou n’ayant pas reçu suffisamment de colostrum ou issus de poulinières non vaccinées ou en zone d’épizootie, peuvent être vaccinés à partir de quatre mois d’âge avec certains vaccins, mais cela implique une injection supplémentaire lors du protocole (il faudra dans tous les cas faire une primovaccination complète en deux injections à partir de cinq mois, en plus de l’injection faite à quatre mois d’âge).

FOCUS SUR LA GRIPPE ÉQUINE

Qu’est-ce que la grippe équine ?

La grippe équine est une maladie des voies respiratoires très contagieuse. Elle sévit dans le monde entier. Le virus responsable se transmet d’un équidé à l’autre, par voie aérienne.

Un virus toujours en mutation

Une des caractéristiques de ce virus est de muter au cours des années.

C’est pourquoi l’OIE (Organisation Mondiale de la Santé Animale) recommande l’utilisation d’un vaccin contenant des souches vaccinales à jour, c’est-à-dire homologues aux souches circulant sur le terrain, pour assurer une protection optimale.

Virus Grippe

Quels sont les principaux signes d’alerte ?

  • Signes généraux : fièvre, perte d’appétit, abattement général, baisse de performance.
  • Signes respiratoires : jetage séreux, toux sèche et douloureuse.
  • Complications et séquelles : Surinfections bactériennes, asthme équin et dans certains cas plus extrêmes : œdème pulmonaire, insuffisance cardiaque et parfois mortalité.

 

Dans le cadre du protocole de la FFE, les chevaux dont la primovaccination est antérieure à 2013 sont considérés comme « vaccinés contre la grippe » dès lors qu’ils ont eu une primovaccination avec 2 injections entre 21 et 92 jours et des rappels ultérieurs n’excédant pas 12 mois d’intervalle. En cas d’interruption ou oubli de rappel, ils doivent être à nouveau vaccinés et suivre le protocole ci-dessus (primovaccination en 2 injections + 3ème injection à 5/6 mois).

 

Zoom sur l’évolution du virus

La grippe équine est causée par un virus influenza de type A. Le sous-type A1 ou H7N7 n’est plus détecté chez les chevaux depuis 1980. Depuis cette date, toutes les épidémies ont été provoquées par le sous-type A2 ou H3N8 qui évolue constamment.

Il a évolué en deux lignées :

  • Européenne : elle n’a pas été détectée au cours de la surveillance récente.
  • Américaine : cette lignée a elle-même évolué en sous-lignée et clades. Les virus appartenant au clade 2 de la sous-lignée Florida sont responsables de la plupart des épidémies en Europe depuis 2010. La dernière épidémie en 2018 / 2019 était, elle, due à un virus du clade 1 de la sous-lignée Florida.

Pour garantir une protection efficace à votre équidé, il est nécessaire d’utiliser un vaccin contenant des souches à jour : c’est-à-dire à la fois des virus des clades 1 et 2 de la sous-lignée Florida.

Source : OIE Expert Surveillance Panel on Equine Influenza Vaccine Composition, OIE Headquarters, 28 March 2018, updated April 2019 - Conclusions and Recommendations : https://www.oie.int/fr/expertise-scientifique/informations-specifiques-et-recommandations/grippe-equine/

POUR PLUS D’INFORMATIONS SUR LA VACCINATION

Découvrez une conférence passionnante

« Grippe : une année particulière et un challenge à relever » 

par le Dr R. Paillot  

Et visionnez la Minute Santé « Les vaccinations obligatoires » 

par le Dr V. de Murat

Crédits : Boehringer Ingelheim Santé Animale, D. Gautier, Shutterstock.